[review] Maryellen and the Brightest Star – 2015

Maryellen Larkin – 1954 ©American Girl
Maryellen and the Brightest Star

Titre original : Maryellen and the Brightest Star.

Titre français : 

Date de sortie : 5 novembre 2015.

Durée : 16 minutes.

Réalisateur : Maya Rudolph.

Scénariste : Maya Rudolph.

Distribution : Harlie Galloway (Maryellen Larkin), Ashton Smiley (Carolyn Larkin), Jordan Alvera (Davy), Francesco Galante (Wayne), David Lansky (Jimmy), Rosa Pasquarella (Mrs. Humphrey), Patrick M.J. Finerty (le Principal Carey), Tyrone van Tatenhove (Dr. Teller), Kaysen Steele (Tom Larkin), Valentina Gordon (Beverly Larkin), Camille Briggs (une élève), Jeannine Briggs (une élève), Eduardo Castillo (un élève), Azalea Carey (une élève), Kennedy Fuselier (une élève), Baylie Hileman (une élève), Michael Hill (un élève), Jo’ell Jackson (un élève), Nya-Jolie Walters (une élève), Malia Lehua(une élève), Lucca Monti (un élève), Kristian Ramirez (un élève).

Synopsis : Passionnée d’astronomie, la jeune Maryellen passe ses soirées à admirer les étoiles. Un soir, elle en découvre une beaucoup plus grosse et brillante que les autres, qu’elle n’a encore jamais vue. Lorsque son institutrice lui apprend que l’auteur de la meilleure rédaction sur le thème des merveilles de l’espace pourra interviewer un véritble astronome, Maryellen s’imagine déjà obtenir la première place. Mais entre un devoir hors-sujet et les remarques sexistes de ses camarades de classe, Maryellen parviendra-t-elle à réaliser son rêve ?

slide3-021215

Fin 2015, la marque American Girl a mis en ligne sur sa chaîne Youtube deux courts-métrages mettant en scène des personnages de la gamme BeForever. Je n’ai pas beaucoup d’informations sur ces films et je me pose quelques questions à leur sujet : pourquoi avoir consacré des courts-métrages à deux personnages uniquement ? Pourquoi ne pas leur avoir consacré de long-métrage ? D’autres films sont-ils prévus ?…

Dans tous les cas, le court-métrage que je vous présente aujourd’hui est consacré à Maryellen Larkin, fillette des années 1950. Il m’a plutôt bien plu et je vous laisse le découvrir par vous-même avant de vous en dire plus. Rendez-vous sous la vidéo pour mon avis détaillé.

Même si je ne partage pas nécessairement ses centres d’intérêt, j’ai trouvé Maryellen absolument craquante. Elle est vive et ambitieuse sans pour autant virer à la peste sûre d’elle et insupportable. C’est vraiment un personnage attachant dont on a envie de voir les projets aboutir.

Et des projets, Maryellen n’en manque pas ! La fillette rêve de devenir la première femme à voler dans l’espace. Malheureusement, la société américaine des années 1950 (mais ça n’était pas bien différent en France) est encore incoyablement sexiste et l’idée d’une femme astronaute semble ridicule aux yeux des camarades de classe de Maryellen.

A l’époque de Maryellen, on attend d’une petite fille qu’elle se prépare à devenir mère au foyer, éventuellement institutrice si elle tient absolument à travailler en attendant d’avoir des enfants. Maryellen va donc devoir se battre contre les clichés de son époque et c’est un thème passionnant qui aurait largement mérité d’être développé dans un film beaucoup plus long, à mon sens.

A travers ce film, la marque American Girl veut encourager les fillettes et les adolescentes d’aujourd’hui à croire en leurs rêves et à se battre pour les réaliser car même si l’époque à changé, elles rencontrent encore parfois les mêmes obsatcles. Le message n’est pas forcément transmis de façon très subtile mais je pense que le personnage d’Astro Girl peut malgré tout marquer et inspirer les plus jeunes et c’est tout ce qui compte.

J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de l’institutrice. Elle encourage Maryellen à réaliser ses rêves et se montre ferme mais juste dans sa relation avec ses élèves. C’est un personnage qui aurait vraiment pu gagner en importance et profondeur dans un long-métrage.

Bref, un petit film très chouette mais qui aurait gagné à être un peu plus long. Ce mini-format a quelque chose de frustrant.

La page officielle consacrée à Maryellen

Les autres courts-métrages : Julie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un p'tit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s