[review] Les couleurs de l’amitié – 2013

Titre original : Saige Paints the Sky.

Titre français : Les couleurs de l’amitié.

Date de sortie : 2 juillet 2013.

Durée : 102 minutes.

Réalisateur : Vince Marcello.

Scénaristes : Jessica O’Toole, Amy Rardin.

Distribution : Sidney Fullmer (Saige Copeland), Alexandra Peters (Tessa Jablonski), Alana Gordillo (Gabi Peña), Mika Abdalla (Dylan Patterson), Kerr Smith (David Copeland), Jane Seymour (Mimi), Laurel Harris (Mrs. Copeland), Omar Paz Trujillo (Luis), Rebecca Gibons (Principal Laird).

Synopsis : C’est la rentrée et la jeune Saige, fan de peinture et d’équitation, est très enthousiaste à l’idée de retrouver sa meilleure amie Tessa qu’elle n’a pas vu de l’été. Malheureusement, rien ne se passe comme prévu au cours de cette première journée : Tessa a désormais une nouvelle meilleure amie rencontrée pendant les vacances, et l’école a dû supprimer les cours de dessin suite à des soucis financiers. Tessa va donc devoir dépasser sa timidité si elle veut parvenir à faire entendre sa voix. Heureusement, elle peut compter sur sa grand-mère Mimi, une talentueuse artiste et la jeune Gabi, nouvelle élève de sa classe.

slide3-021215

J’ai regardé ce film relatant les aventures de la « Fille de l’année » 2013 quelques jours seulement après mon visionnage de Grace Stirs Up Success mais je n’ai pas été aussi emballée par l’histoire.

Saige est une petite fille toute choupinette et je l’ai d’abord trouvé très attachante, mais elle a malheureusement fini par m’agacer un peu au fil des événements. Certes, elle doit s’adapter à de nombreux bouleversements en peu de temps, ce qui n’est pas facile, mais j’ai eu parfois l’impression qu’elle n’y mettait vraiment pas du sien. Elle passe beaucoup de temps à s’apitoyer sur son sort en espérant que tous ses soucis soient pris en charge par les autres et à la longue c’est un peu lassant.

Heureusement, elle finit par prendre confiance en elle-même et se montrer un petit peu plus dynamique vers la fin du film, mais j’aurais aimé que cette évolution soit plus constante. J’aime les personnages qui ont de la résilience et savent prendre sur eux dans les moments difficiles, alors la petite Saige m’a un peu énervée par moments. Cela-dit, elle est vraiment toute mignonne et gentille ce qui donne envie de lui pardonner pas mal de choses.

J’ai aussi trouvé que sur le plan de l’histoire, certains passages traînaient un peu en longueur. J’ai eu l’impression qu’il y avait moins de rebondissements et de surprises dans ce film que dans celui sur Grace.  Bilan, entre l’histoire et le personnage de Saige, j’ai trouvé l’ensemble un peu « mou du genou ».

En revanche, j’ai absolument a-do-ré les décors du Nouveau Mexique, tous ces couleurs chaudes et la lumière ! J’imagine que les couleurs ont été un peu accentuées au montage pour leur donner plus de peps mais c’est très réussi et cela colle bien à la thématique du film et aux goûts de Saige.

Et puis, il y a le désert, les chevaux, la nature à perte de vue… Bref tout une série de clichés mais qui correspondent tout à fait à l’idée rêvée que je me fais de l’Ouest américain, alors j’en redemande ! Les enfants des années 1980-1990 reconnaîtront le Docteur Quinn dans le personnage de Mimi, la grand-mère de Saige !

Les autres films : Samantha, Felicity, MollyKit, Chrissa, McKenna, Isabelle, Grace, Lea.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un p'tit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s