[review] Grace, la meilleure pâtissière – 2015

Grace stirs up SuccesTitre original : Grace Stirs Up Success.

Titre français : Grace, la meilleure pâtissière.

Date de sortie : 9 juin 2015.

Durée : 102 minutes.

Réalisateur : Vince Marcello.

Scénaristes : Jessica O’Toole, Amy Rardin.

Distribution : Virginia Madsen (Mme Thomas), Caitlin Carmichael (Maddy), Lili Bordán (Tante Sophie), Olivia Rodrigo (Grace Thomas), Eloise Webb (Sylvie), Rafael Edholm (M. Thomas), Notlim Taylor (Ella), Roxane Bret (Colette), Fabrice Michel (Oncle Bernard), Krisztina Peremartoni (grand-mère), András Bálint (grand-père), Thierry Harcourt (Jean-Luc Pernaud).

Synopsis : Grace Thomas aime passer son temps libre à pâtisser avec ses grands-parents, propriétaires d’un salon de thé sur le déclin. Elle est d’ailleurs très excitée à l’idée de vendre ses pâtisseries tout l’été, en compagnie de ses deux meilleures amies. Malheureusement, ses projets tombent à l’eau lorsqu’elle doit accompagner sa mère en France pour rendre visite à sa tante Sophie qui est sur le point d’accoucher. Sur place, elle fait la connaissance d’abord houleuse de sa cousine Sylvie et de son oncle Bernard, propriétaire d’une pâtisserie située rue de la Paix, à Paris. Que de changements pour Grace qui aura bien du mal à trouver sa place ! Mais qui sait ? Ce voyage pourrait bien changer pour toujours la vie de la jeune pâtissière !

slide3-021215

Il s’agit du premier film mettant en scène l’histoire d’un personnage créé par « American Girl » que je découvre et je l’ai trouvé extrêmement sympathique malgré quelques défauts prévisibles.

En effet, l’histoire se passe pour partie en France et on n’échappe malheureusement pas à un certain nombre de clichés, en vrac : le béret, les chanteurs de rue, la marinière, la cousine un peu coincée, les prénoms parfois ridicules pour la génération…

J’ai tout de même été agréablement surprise de découvrir des acteurs français interpréter certains personnages parisiens. Tout de suite, les passages en français sonnent plus « juste » et ça c’est vraiment un détail sympa.

En revanche, pour l’authenticité des décors, il faudra repasser. En effet, le film a été principalement tourné en Bulgarie… et ça ce voit. Le décor « vieille Europe » est très joli mais ce ne sont malheureusement pas les quelques images de monuments célèbres placardées en arrière-plan qui suffisent à créer l’illusion…

Cette image un peu trop « carte postale » de Paris a finalement aussi son charme et contribue à donner son identité au film. Cela fait partie pour moi de l’univers « American Girl » tel que j’attends de le voir représenté. Je n’attends pas une représentation fidèle du monde réel mais d’être projetée dans un univers coloré et imaginaire, celui des poupées de la marque et cela fonctionne parfaitement avec ce film. J’ai d’ailleurs adoré reconnaître en taille réelle des tenues et accessoires semblables à ceux que l’on pouvait acheter pour la poupée Grace Thomas en 2015.

Sur le plan de l’histoire, enfin, la grande gourmande que je suis ne pouvait que se régaler devant tous ces moments occupés à pâtisser en famille ! Le film est bourrée de clichés, de bons sentiments et de morale américaine où celui qui travaille dur finit toujours par réussir mais là encore, c’est ce que j’attendais de ce film et je n’ai pas été déçue.

Bref, j’ai passé un très agréable moment en compagnie de Grace et son entourage et je pense même que c’est un film que j’aurais plaisir à revoir.

Les autres films : Samantha, Felicity, MollyKit, Chrissa, McKenna, Saige, Isabelle, Lea.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un p'tit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s